Quelles sont les personnes pouvant nous contacter ?
     Parents ou Grands Parents
     Magistrats
     Avocats
     Canditat(e)s Collaborateurs (trices)


Quelles sont nos activités ?

Quelles sont nos spécificités ?

 

 

Médiations-Investigations familiales-Rencontres assistées

 

Quelles sont nos activités ?


  • Les rencontres assistées
  • Si les statuts spécifient que l’objectif peut être atteint par voie de médiation, d’investigations familiales ou par l’organisation de rencontres assistées, en réalité l’essentiel (plus que 75 %) de l’activité consiste en des rencontres assistées Père-enfant(s) ou Mère-enfant(s).
    L’organisation de rencontres assistées permet souvent de reconstruire un lien qui a été distendu. Des rencontres grands-parents et petits-enfants peuvent aussi être organisées.
    Enfin, des rencontres entre parents sont parfois utiles, non pour tout remettre en question mais pour souligner les progrès réalisés et ébaucher des projets de solutions qui seraient acceptables par toutes les parties. Les conseils de ces dernières sont parfois associés à de telles rencontres. 

    L’importance des rencontres assistées telles que nous les organisons se justifie comme suit : Le Centre M.I.R.est né en réponse à une demande explicite des tribunaux et des parents séparés. En effet, lorsque les tribunaux mettent en place des rencontres parents-enfants par l’entremise d’associations de type « Espace-Rencontres » et que ces rencontres n’évoluent pas, de l’accord des parties, vers un rétablissement des relations entre le parent concerné et son ou ses enfant(s), les tribunaux  ne disposent d’aucune information objective sur la manière dont elles se sont déroulées. Les tribunaux sont ainsi confrontés à des points de vues contradictoires et totalement subjectifs du père et de la mère et ne sont pas toujours en mesure de prendre une décision adéquate quant aux modalités de progression dans le rétablissement de la relation parents/enfant(s).
    Nous pouvons alors fournir un service spécifique complémentaire : à savoir l’élaboration d’un rapport destiné à éclairer  ce tribunal.
    Dans les cas traités par le Centre M.I.R., ce rapport veille donc essentiellement à l’intérêt de l’enfant en éclairant le tribunal - de manière extérieure et neutre - sur la nature de la relation de chacun des parents avec leur(s) enfant(s) et sur la manière dont se sont déroulées leurs rencontres.

    Nos interventions sur demandes conjointes des parties ont le même objectif d’information, celle-ci étant alors destinée aux parties elles-mêmes, souvent assistées de leurs avocats.


  • Les investigations familiales
  • Les investigations familiales ont pour objet de rechercher les meilleures solutions en ce qui concerne l’exercice de l’autorité parentale, les modalités d’hébergement des enfants, le droit aux relations personnelles.
    Pour ce faire, les intervenants du Centre M.I.R. procèdent en priorité à l’audition des parents et - le cas échéant - des enfants, des grands-parents ou autres adultes concernés.
    Ces investigations ne peuvent être assimilées, ni à un examen médico-psychologique, ni à une étudesociale pour lesquels le Centre M.I.R. n’est pas outillé.


  • La médiation
  • Les missions de médiation sont confiées à des personnes qui ont reçu la formation spécifique adéquate et sont agréées comme telles.
    Le médiateur aide les parents à trouver les solutions les plus appropriées, tant pour eux-mêmes que pour leurs enfants. Il ne se substitue pas aux parties.
    Si la médiation aboutit, le médiateur peut aider ces dernières à rédiger un procès-verbal d’accord qu'ils sont libres de présenter au Tribunal pour homologation. En aucun cas il ne rédigera un rapport pour les parties ou pour le tribunal.


    Appréciation du résultat de notre mission

    Dans la mesure où il nous est possible d’apprécier par nous-mêmes, et à sa juste valeur,  l’apaisement des conflits, nous pouvons souvent constater les faits suivants :

    • Accord entre parents quant à l’hébergement des enfants
    • Poursuite ou élargissement de rencontres encadrées
    • Evolution vers des sorties entre un des parents et les enfants
    • Rétablissement de rapports positifs entre un des parents et les enfants

    En règle générale, de tels résultats positifs se présentent dans plus de la moitié des cas.